Achat d'un Chiot

Vous trouverez dans cette rubrique quelques précieux conseils pour accueillir au mieux un chiot Rhodesian Ridgeback au sein de votre foyer.

Si des questions restent sans réponses, n'hésitez pas à nous contacter, nous serons heureux de vous renseigner.

 

Avant tout achat, bien réfléchir, s’assurer que l’on fait le bon choix, race, sexe, disponibilité, place, etc. et ne pas céder « au coup de cœur », un chien c’est 12 à 15 ans de vie.

Notre race est souvent victime de son originalité, « le ridge », mais c'est aussi et surtout un chien plein d’énergie, avec des besoins importants qu’il est indispensable de connaître.

 

Certains sites internet diffusent des annonces de vente de chiots RR, certains sont sérieux, d'autres beaucoup moins.... des acheteurs nous ont fait part de leurs déboires, chiots non sociabilisés, parents non-radiographiés et sans lecture officielle des radiographies, parents sans grille de cotation auprès de la SCC ou sans papiers, etc.

 

S’adresser au Rhodesian Ridgeback Club de France qui vous donnera le maximum d’information et vous dirigera en fonction de votre demande, vers les portées disponibles, déclarées au club et inscrites au LOF.

 

Contacter l’éleveur, souvent il faut le faire avant la naissance des chiots, celui-ci ayant toujours une liste d’attente.

 

Bien lire la grille de cotation pour les parents.

 

Vous devez impérativement vous assurer que la portée a bien été déclaré à la SCC, et que les chiots auront un certificat de naissance, avec des origines complètes.

 

L’éleveur doit pouvoir vous fournir la copie du résultat de lecture officielle des radiographies des géniteurs, principalement des hanches, et des coudes et des épaules . (Dysplasie – stade autorisé A ou B pour les hanches), les résultats en exposition, au TAN, etc., et la grille de cotation des géniteurs - voir rubrique "le club".

 

Les critères de cotation sont un peu complexes (confirmation, succès à l'examen du TANidentification ADN et résultats en exposition des individus et de leur descendance). Toutefois, ce qu'il faut retenir, c'est que plus le chiffre est élevé (de 1 à 6), plus le chien est bien coté. La qualité d'un chiot n'est pas donnée par une équation, mais bien sûr un chiot dont les parents sont tous deux cotés dispose à priori d'une bonne chance de qualité.

Il est à noter que la cotation la plus basse (1) correspond à la simple confirmation du sujet, ce qui est une donnée minimale indispensable pour un chien de race en France.

 

Le chiot doit être vif, en bonne santé, sociabilisé, les contacts humains sont indispensables dés la naissance, ainsi qu’un environnement familial.

Il devra être parfaitement sevré, et partira de l’élevage vermifugé et vacciné ; en règle générale pas avant 9 à 10 semaines.

L’éleveur doit vous remettre, son carnet de vaccination ou passeport européen, sa carte d’identification (tatouage ou puce) des conseils d’élevage, d’éducation, et une attestation de vente, sur laquelle doit figurer son identité précise et le numéro de dossier d’inscription de la portée à la SCC.

 

Il est vivement conseillé d’aller voir la portée vers 5 semaines. Cela permet de se faire une idée précise de la façon dont sont élevés les chiots, les qualités de ceux-ci, et le comportement de la mère.

 

En effet, une femelle avec un caractère équilibré sera un excellent modèle, une femelle craintive ou perturbée risque de transmettre son déséquilibre à ses chiots.

Le père est rarement visible, les éleveurs préférant utiliser les services d’étalons ayant fait leurs preuves en reproduction, ou des étalons étrangers, afin d’avoir des courants de sang différents.

 

Ne pas oublier de parler du sinus dermoïde, et de vous faire indiquer si la portée a bien été vérifiée, soit par l’éleveur, soit par son vétérinaire.

 

Vous assurer, si vous désirez un chien qui puisse être par la suite confirmé, qu’il n’y a pas, au départ de l’élevage des problèmes de: testicules, dentition, blanc en excès, mauvais ridge, absence de couronnes ou couronnes supplémentaires.

Le mieux étant de se procurer le standard de la race.

 

Ces quelques conseils ont pour but de vous aider à avoir un «beau et bon chiot», à vous par la suite de l’élever correctement et d’en faire un adulte de bonne compagnie.

Votre chiot, quand il a rejoint sa famille, à 2 mois au plus tôt, est un petit compagnon qui comprend tout. L'éducation douce et ferme est importante, et l'habituer à des environnements différents aussi.

 

Certains sites Internet diffusent des annonces de vente de chiots RR, certains sont sérieux , d’autres beaucoup moins…… des acheteurs nous ont fait part de leurs déboires, chiots en mauvaise santé, non sociabilisés, sans papiers etc…. Nous sommes là pour vous renseigner et vous donner des conseils, soyez très prudents, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Lisez la lettre de la FCI (Fédération Cynologique Internationale) du 20 décembre 2013 et notamment l'article sur les chiots

www.dogdotcom.be

Alimentation

L'alimentation du Rhodesian Ridgeback doit répondre à certaines exigences.

Pour le chiot, il faut «assurer» la croissance, en sachant qu'un chiot grossit d'environ un kilo par semaine.

 

L'adulte doit recevoir un apport énergétique, pour un chien actif et sportif.

Il faut respecter une stricte discipline alimentaire.

Trois repas par jour pour un jeune chiot, puis deux, et pour un adulte, un ou deux repas par jour selon le mode de vie. Un repas ne doit pas durer plus d'un quart d'heure, ce qui reste doit être retiré. Il faut préférer une ration humide naturelle ou industrielle, afin de diminuer le risque de torsion d'estomac (chiens de grandes races).

La ration doit assurer un bon équilibre entre les apports de protides, lipides, glucides  , afin d'assurer une bonne nutrition et un bon transit intestinal. Elle doit assurer un apport suffisant de sels minéraux (calcium, phosphore, sodium, magnésium) qui doivent être, sous des formes digestibles et assimilables. Il en va de même pour les oligoéléments, tels que le cuivre, le cobalt, le fer, le zinc, l'iode et le manganèse.

Vitamines liposolubles A, D, E, K.
Vitamines hydrosolubles: BI, B2, B5, B6, B12, PP.

 

Dans le cas du Rhodesian Ridgeback, l'acide folique a une grande importance, il est nécessaire d'assurer des apports massifs chez la chienne reproductrice et gestante, ceci afin de prévenir l'apparition de «sinus dermoïde» chez les chiots.

L'acide folique est présent dans la levure de bière, les haricots verts , les noix, le foie, les rognons et la rate, mais l'apport doit se faire à l'aide de spécialités pharmaceutiques (Foldine etc..).

 

Enfin, il ne faut jamais oublier que le chien doit disposer d'eau fraîche et propre, en permanence, quelque que soit son alimentation.

 

Le RR est un chien sportif, sa morphologie en est le reflet, il faut par conséquent éviter toute « surcharge pondérale » qui à la longue affectera sa santé.

 

Si le chiot ne doit pas être « maigre », il ne doit pas non plus être « obèse », tout excès de poids peut avoir des répercussions graves sur le squelette et en particulier sur les aplombs.

 

Il faut veiller à maintenir un poids raisonnable, tout au long de sa vie, en fonction bien entendu de son âge et de son activité.

 

Dans le cas particulier d’une femelle en gestation, il est alors indispensable de donner une alimentation plus riche qui sera maintenue également pendant la lactation.

 

Une bonne alimentation, un suivi du poids de forme, un exercice régulier et raisonné = Un chien en bonne santé.

 

Docteur Vétérinaire MICHEL GAUDOIS

 

Quelques conseils d'éducation

A chien d’exception, maître d’exception ! Le Rhodesian Ridgeback nécessite pour son éducation, beaucoup de doigté, de persévérance et de constance.
Il est individualiste et a ses idées propres qui ne sont pas forcément celle de son maître.


Il ne faut pas perdre de vue qu’il n’atteindra sa maturité après deux ans, voir plus, selon les individus. « Une main de fer dans un gant de velours » est une image, mais pour le RR violence et force sont à proscrire sous peine de le voir refuser toute obéissance, il fera un alors un « blocage », une complicité totale entre chien et maître est la clé de la réussite.


Ce n’est que dans des mains avisées qu’il s’épanouira pleinement et sera le compagnon idéal.
« Grand sensible » sous des dehors de « gros dur », il ressent tout ce qui se passe dans son entourage (stress, conflit, changement de vie etc.) et cela peut modifier son comportement.

 

Elever la voix, ou crier lors des séances d’éducation ne sert à rien, le chien entend parfaitement et l’autorité n’est absolument pas liée à une quelconque démonstration de force ou à l’usage de la violence, mais à la simple compétence du maître. Soyez « convaincu » de ce que vous souhaitez obtenir de votre RR, s’il détecte la moindre hésitation, il n’exécutera pas votre demande. Le RR n’aime les exercices répétitifs…. Changez-les, variez-les afin qu’il ne se lasse pas.

 

Il est indispensable de donner au jeune chien des principes de base, il apprend rapidement, alors n'hésitez donc pas à vous rendre dans un club d'éducation pratiquant "l'école du chiot".
Pas spécialement destructeur à la maison, il faut cependant l’occuper par des jeux, des promenades etc…


Indépendant certes, mais très proche de ses maîtres, la solitude lui pèse,

seul dans un jardin il en profitera pour refaire la pelouse, pour sauter la clôture (si celle-ci est insuffisante) aller se promener et courir après tout ce qui bouge, instinct de chasse oblige !


Le chiot RR grandit très vite, et dans ses courses rapides il bouscule tout ce qui se trouve sur son passage. Il n’y a aucun problème avec les enfants, à condition que ceux-ci soient éduqués à la présence du chien, et vice-versa. Sa fougue, sa taille et sa puissance peuvent parfois être un inconvénient en présence d’enfants en bas âge, il faut donc anticiper et le canaliser.
Quelque soit la race, il est toujours déconseillé de laisser des enfants seuls avec des chiens, ceci afin d’éviter tout accident.

 

Le RR aime son confort, et s'il apprécie les grandes courses à l’extérieur par tous les temps, il adore se prélasser sur les fauteuils, canapés, et l’hiver devant la cheminée. C’est à vous de décider ce qu’il a le droit de faire, mais ne l’exilez pas au fond d’un jardin, au fond d’un garage, ou dans une niche dehors en toute saison, il déteste cela et son équilibre s'en ressentira.


La socialisation est primordiale pour lui, il doit être confronté à la vie de tous les jours dès son jeune âge, cela commence d’ailleurs chez l’éleveur et doit continuer par la suite. Sorties régulières en ville, contacts avec les gens, promenades en voiture, rencontres avec ses congénères, bruits divers etc. doivent faire partie de son quotidien.
Un RR livré à lui-même dans un jardin ou dans une propriété devient rapidement ingérable…

 

N’attendez pas de lui qu’il aboie au moindre passage, et au moindre bruit, c’est un chien qui reste discret….

 

Son pelage court, permet un entretien facile, un gant en caoutchouc passé tous les deux jours, est suffisant pour avoir un poil en bon état. Cependant il n’aime pas rester longtemps mouillé lorsqu’il fait froid, prévoyez alors une serviette pour le sécher, en plus cela épargnera les coussins de la voiture ou l’intérieur de la maison.

 

Chien de famille, compagnon des enfants, mais aussi « grand sportif » le Rhodesian Ridgeback a besoin de dépenser son trop plein d’énergie, pour être parfaitement équilibré et « bien dans sa tête ». Les longues promenades en liberté lui sont indispensables, il ne saurait se contenter d’une courte marche en laisse… deux ou trois fois par jour !
Si vous mettez en pratique ces quelques conseils, vous aurez un extraordinaire compagnon.

 

DISCIPLINES ET ACTIVITÉS :

  • Chasse aux petits et gros gibiers

  • Cavage

  • Recherche au sang

  • Recherche en décombres

  • Chien guide d'aveugle

  • Pistage

  • Agility

  • Obéissance