Vous trouverez dans cette rubrique quelques précieux conseils pour accueillir au mieux un chiot rhodesian ridgeback au sein de votre foyer.

 

Si des questions restent sans réponses, nous serons heureux de vous renseigner.

Conseils pour vivre avec un Rhodesian Ridgeback

ACHETER UN CHIOT – Quelques conseils.

Avant tout achat, bien réfléchir, s’assurer que l’on fait le bon choix, race, sexe, disponibilité, place etc.

Ne pas céder «au coup de cœur », un chien c’est 12 à 15 ans de vie.

Notre race est souvent victime de son originalité «le ridge », mais il y a aussi un chien plein d’énergie, avec des besoins importants qu’il est indispensable de connaître.

 

S’adresser au Rhodesian Ridgeback Club de France qui vous donnera le maximum d’information et vous dirigera en fonction de votre demande, vers les portées disponibles, déclarées au club, inscrites au LOF.

Contacter l’éleveur, souvent il faut le faire avant la naissance des chiots, celui-ci ayant toujours une liste d’attente.

Bien lire notre charte d'élevage et la grille de cotation pour les parents.

Vous devez impérativement vous assurer que la portée a bien été déclaré à la SCC, et que les chiots auront un certificat de naissance, avec des origines complètes.

L’éleveur doit pouvoir vous fournir la copie du résultat de lecture oficielle des radiographies des géniteurs, principalement des hanches, et des coudes et des épaules . (Dysplasie – stade autorisé A ou B pour les hanches), les résultats en exposition, au TAN, etc., et la grille de cotation des géniteurs - voir rubrique "le club".

 

Les critères de cotation sont un peu complexes (Confirmation, succès à l'examen du TAN, identification ADN et résultats en exposition des individus et de leur descendance). Toutefois, ce qu'il faut retenir, c'est que plus le chiffre est élevé (de 1 à 6), plus le chien est bien coté. La qualité d'un chiot n'est pas donnée par une équation, mais bien sûr un chiot dont les parents sont tous deux cotés dispose à priori d'une bonne chance de qualité.
Il est à noter que la cotation la plus basse (1) correspond à la simple confirmation du sujet, ce qui est une donnée minimale indispensable pour un chien de race en France.

 

Le chiot doit être vif, en bonne santé, sociabilisé, les contacts humains sont indispensables dés la naissance, ainsi qu’un environnement familial.

Il devra être parfaitement sevré, et partira de l’élevage vermifugé et vacciné ; en règle générale pas avant 9 à 10 semaines.

L’éleveur doit vous remettre, son carnet de vaccination ou passeport européen, sa carte d’identification (tatouage ou puce) des conseils d’élevage, d’éducation, et une attestation de vente, sur laquelle doit figurer son identité précise et le numéro de dossier d’inscription de la portée à la SCC.

 

Il est vivement conseillé d’aller voir la portée vers 5 semaines. Cela permet de se faire une idée précise de la façon dont sont élevés les chiots, les qualités de ceux-ci, et le comportement de la mère.

En effet, une femelle avec un caractère équilibré sera un excellent modèle, une femelle craintive ou perturbée risque de transmettre son déséquilibre à ses chiots.

Le père est rarement visible, les éleveurs préférant utiliser les services d’étalons ayant fait leurs preuves en reproduction, ou des étalons étrangers, afin d’avoir des courants de sang différents.  

Ne pas oublier de parler du « Dermoïd Sinus  », et de vous faire indiquer si la portée a bien été vérifiée, soit par l’éleveur, soit par son vétérinaire.

 

Vous assurer, si vous désirez un chien qui puisse être par la suite confirmé, qu’il n’y a pas, au départ de l’élevage des problèmes de: testicules, dentition, blanc en excès, mauvais ridge, absence de couronnes ou couronnes supplémentaires

Le mieux étant de se procurer le standard de la race (voir sur le site ).

 

Ces quelques conseils ont pour but de vous aider à avoir un «beau et bon chiot», à vous par la suite de l’élever correctement et d’en faire un adulte de bonne compagnie.

 

 

 


Votre chiot, quand il a rejoint sa famille, à 2 mois au plus tôt, est un petit compagnon qui comprend tout. L'éducation douce et ferme est importante, et l'habituer à des environnements différents aussi.

 

 

Certains sites Internet diffusent des annonces de vente de chiots RR, certains sont sérieux , d’autres beaucoup moins…… des acheteurs nous ont fait part de leurs déboires, chiots en mauvaise santé, non sociabilisés, sans papiers etc…. Nous sommes là pour vous renseigner et vous donner des conseils, soyez très prudents, n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

Lisez la lettre de la FCI (fédération cynologique internationale) du 20 décembre 2013 et notamment l'article sur les chiots

 

www.dogdotcom.be